À jour au 15 mai 2022

Check-list

L'accès à la check-list est réservé aux abonnés

La loi n° 2022-172 du 14 février 2022 (art.6) ainsi que le Décret n° 2022-709 du 26 avril 2022 mettent en extinction le régime de l’EIRL.
À compter du 15 février 2022, date de la publication de la LOI n° 2022-172 du 14 février 2022 en faveur de l'activité professionnelle indépendante, nul ne peut affecter à son activité professionnelle un patrimoine séparé de son patrimoine personnel en application de l'article L. 526-6 du code de commerce. L'affectation à un patrimoine affecté déjà constitué ou le retrait d'éléments de celui-ci demeurent possibles.
Le statut de l'EIRL est remplacé à compter du 15 mai 2022 par le régime de l'entrepreneur individuel défini à l'article L. 526-22 du code de commerce.
Les personnes physiques exerçant leur activité sous le régime de l'entrepreneur individuel à responsabilité limitée à la date de publication de la LOI n° 2022-172 du 14 février 2022 en faveur de l'activité professionnelle indépendante demeurent régies par la section 2 du chapitre VI du titre II du livre V du code de commerce, dans sa rédaction résultant de la présente loi.
Les biens, droits, obligations et sûretés dont l'entrepreneur individuel est titulaire et qui sont utiles à son activité ou à ses activités professionnelles indépendantes, c'est-à-dire ceux qui, par nature, par destination ou en fonction de leur objet, servent à cette activité (C. com., art. R. 526-26), constituent le patrimoine professionnel de l'entrepreneur individuel. Les éléments du patrimoine de l'entrepreneur individuel non compris dans le patrimoine professionnel constituent son patrimoine personnel.
Les entrepreneurs individuels exerçant sous le régime de l'EIRL sont incités à opter pour le nouveau statut de l’entrepreneur individuel.
À compter du 15 août 2022, les héritiers ou ayants droit de l'entrepreneur individuel décédé ne pourront plus poursuivre l'activité professionnelle à laquelle le patrimoine était affecté sous le régime de l'EIRL (C. com., art. L. 526-16 abrogé)

Émoluments

Émoluments d’acte

(nos 105 à 108, Tab. 5 – C. com, art. A. 444-125)

Émoluments de formalités

Voir le tableau d'émoluments de formalités.

Majoration des émoluments dans les DOM et COM

Dans les départements et collectivités d'outre-mer, les émoluments sont majorés d'un coefficient prévu à l'article A. 444-53 du Code de commerce, afin de tenir compte des caractéristiques et contraintes particulières de chaque territoire et des conditions d'exercice qui en résultent pour les professionnels qui y sont installés (C. com., art. R. 444-12-1). Les taux de TVA applicables sont également différents de la métropole.

Nous avons élaboré un calculateur spécifique vous permettant d'évaluer vos émoluments en Guadeloupe (971), Martinique (972), Guyane (973), La Réunion (974), Mayotte (976) et Wallis-et-Futuna (986).

Pour obtenir le montant des émoluments majorés, HT et TTC, il convient de :

  • calculer vos émoluments,
  • puis saisir le résultat HT obtenu dans le calculateur ci-dessous,
  • et enfin indiquer votre code postal.
Tableau flouté

Fiscalité

À compter du 20 juin 2014, la déclaration d’affectation n’est plus soumise à 25 € (L. n° 2014-626, 18 juin 2014, art. 36 ; BOI-ENR-DG-20-30-30-10, 5 avr. 2017).

L’accès à l’intégralité de ce document est réservé aux abonnés

Essai gratuit Je m'abonne

Me connecter

L’accès à l’intégralité de ce document est réservé aux abonnés

Essai gratuit Je m'abonne

Me connecter